Bonne Année ! ! !

Publié le par Les Globe-Tortues

¡ Feliz Año Nuevo !

Très heureuse année 2011 à tous ceux qui, à travers le blog, voyagent avec nous sur les routes du monde. Qu'elle vous apporte paix, joie et bonheur !

 

Vous vous demandez certainement où nous sommes ? Au Chili ! Et oui, non contents d'avoir passé Noël en Argentine, on a voulu fêter l'arrivée de la nouvelle année au Chili dans la verdoyante région du Bio Bio. A croire que cela nous plaît de jouer à saute-mouton avec la frontière ! Après tout, il ne s'agit jamais que de retraverser la Cordillère des Andes !

 k

Résumons : Nous avons quitté San Carlos de Bariloche le 26 décembre, gonflés à bloc. Route asphaltée soleil rayonnant... Dans un faux plat montant, je jette un coup d'oeil à mon compteur, et demande à Adrien quelle vitesse affiche le sien : soit nos deux compteurs sont devenus fous, soit on est vraiment en forme : près de 30 Km/h sans forcer et ça monte. On suivra ce rythme pendant plusieurs jours parcourant en moyenne 95 Km au quotidien. La piste de la Carretera Austral nous a forgé des mollets d'acier !

 

Vous l'aurez compris, nous n'aimons pas suivre les chemins qui mènent à Rome : alors que tous les cyclotouristes traversent la région par la route de los siete Lagos, nous suivons la 40 sur les bords de la Limay. On aimerait avoir une petite caméra fixée sur le casque pour vous montrer d'abord la beauté des paysages puis leur majesté et leur immensité desertique. A perte de vue, la Pampa déséchée et inhabitée, traversée par un cour d'eau clair qui peine à apporter la vie, tant le combat contre les pierres et le soleil est rude.

Notre rythme de voyage change : levés a 6 heures avec le soleil, nous parcouront le maximum de km le matin, avant de chercher un abri ombragé (pont ou arbre) pour laisser passer la chaleur de l'après-midi. Puis nous reprenons nos vélos pour une heure ou deux.

Les vallées abritent parfois de véritables oasis qui éclatent de vie : oiseaux en multitude, renardeau qui s'abreuve au coucher du soleil, biches et flammands roses à l'aurore, sangliers, tatous et même semble-t-il, un puma ! On retrouve même, avec plaisir, nos guanacos !

 

Le desert, c'est bien, mais c'est chaud ! Quelques jours nous suffisent, nous decidons de repasser à l'ouest des Andes, où les paysages sont plus verts. Nouvelle ascencion, donc, sur une route qui n'en finit plus et où, au bout d'un certain temps, nous ne parvenons plus a`définir avec certitude si elle monte ou si elle descend. Nous sommes seuls au monde dans un paysage immense, démesuré. Étrange sensation.

 

Le soir, à 1800m d'altitude (seulement), nous essuyons un bref mais violent orage qui fait souffrir la tente, mais nous offre un spectacle de lumière inoubliable. Le lendemain (30 décembre), nous passons enfin le col Piño Hachago. Mon pédalier en profite pour casser dans la montée, première avarie du voyage.


o-orage dans les Andes

Au Chili on retrouve la verdure. Pour le 31, nous sommes invités dans une famille chilienne à boire une coupe de cidre. Aux 12 coups de minuit, tous jettent un verre d'eau par la porte et balayent le palier pour chasser le mauvais et n'accueillir que le bon pour la nouvelle année.

Semaine riche de rencontres variées, toutes sympathiques. Cela nous change de la Carretera Austral !

Quitte à être au Chili, nous nous offrons 30 Km de route sur la célèbre Panamericaine.

Nous avons atteint Concepcion (et donc traversé le Chili sur toute sa largeur ! ) il y a deux jours, et nous avons fui cette ville trop grande, trop sale et peu accueillante. Sur 60 Km, impossible de trouver un camping ou un hotel. Nous devons être les seuls touristes de la région.

Finalement nous voici à Tomé, sur la còte Pacifique. Notre tente est dans un petit village du nom de Rafael où chaque jardin est un grand potager, à vingt Km de là, et nous prenons un peu de repos. Dernière rencontre marquante : sur la plage tout à l'heure, nous nous sommes retrouvés face à un énorme lion de mer. Nous ignorions qu'ils étaient si gros !


Demain nous repartons vers le Nord, en direction de Valparaiso, notre prochaine étape, à environ 600 Km.

Publié dans De Ushuaïa à Uyuni

Commenter cet article

Faby Lescaut 28/01/2011 12:05


Salut vous deux, que cette nouvelle année 2011 vous apporte la santé, la joie, le bonheur dans votre vie et vos actions.
Que cette année vous permette de réaliser tout ce que vous souhaitez et que chaque région traversée vous accueillent chaleureusement.
continuez vos beaux récits de voyages et merci de nous faire rêver. Je vous embrasse - Faby et sa clique.


Cassou 21/01/2011 13:08


Hola mes tortues à roulettes!!! Thanks pour la carte postale, trouvée à midi dans la boîte aux lettres, trop le smile ce petit bout de papier messager venu de l'autre bout du monde et qui atterrit
entre mes mains, comme un tit bout d'aventure dans mon quotidien :)))
Plein des bisous et des good vibes à vous deux... ça y est, Valpa à l'horizon???? Quand vous y êtes, bonjour aux pélicans et aux lions de mer du port de ma part ;P


Michel 20/01/2011 15:43


Bonjour à vous, Andine et Andin,
Que bonheur, passion, santé, rêve, paix vous animent durant toute cette nouvelle année.
Heureux de vous savoir heureux, nous pensons bien à vous.
Françoise, Thomas, Michel


karine vandercamere 14/01/2011 21:08


bonne année les globes tortues... meme si tortues n'est pas trop le mot!!! impressionant! merci pour ce super blog, on a envie d'aller tout voir! bonne année aussi a toute la family! bonne
decouverte pour cette nouvelle année.


anne 09/01/2011 17:48


oui, oui, à vous voir tous, la vie est bien belle et notre terre recèle encore de trésors et de tendresses à partager . Il y en a ( normalement...) pour tous.
Alors, à chacun d'entre nous, voyageurs mobiles et immobiles, de bien belles et bonnes choses et que la roue tourne au mieux pour nos deux amoureux du monde en pérégrinations. A bientôt à tous et
bonne chance !Anne