En route !

Publié le par Les Globe-Tortues

A-Le départ 

Le départ, enfin, déjà ?

 

On l'avait attendu avec excitation, et il est arrivé étonnament vite... Les ambrassades, un dernier regard vers les visages familiers, et puis les premiers coups de pédales sous les applaudissements, et puis... Plus rien. On se regarde un peu bêtes : "On  est partis !" Ca a été curieusement facile ! On a eu l'impression curieuse d'être partis pour une randonnée de quelques jours tout au plus...Et pourtant !

Les premiers kilomètres, il faut bien le reconnaître, une boule d'émotion nous entrave la gorge et nous empèche de respirer, mais ce n'est pas de la tristesse, juste un immense sentiment d'amour pour ceux que nous laissons derrière nous, et que nous retrouverons dans quelques temps...

 

"On the road again, again, again..."

 

Tout se passe à merveille la première journée...Les kilomètres défilent assez facilement malgré le poids des vélos (environ 40 kg), et le beau temps est au rendez-vous. Le lendemain, nous traversons la Chartreuse par les Gorges qui nous mènent à Voiron. Le vent nous y accueille avec force ! Et ce terrible ennemi des cyclistes fait appel à un allié de poids : la pluie ! Imaginez-nous face au vent, sous nos capes de pluie ! Dur dur d'avancer ! Vers 16 heures, nous tentons notre chance dans une mairie. S'y trouve Monsieur Didier, agriculteur, ( et maire de Montgontier), qui nous offre un abri pour la nuit : une épaisse botte de foin surplombant l'étable ! Excellente nuit ! Et au matin, un litre de lait tout frais et tout tiède nous est offert par notre hôte.

 

Deux choix s'offrent à nous : descendre droit au sud par la vallée du Rhône, ou bien traverser le centre de la France par les chemins de Saint Jacques de Compostelle... Etant aujourd'hui à Rodez, nous vous laissons deviner quelle fut notre décision... La meilleure ? Le saurons-nous jamais ? Les paysages sont absolument magnifiques ! Les bords de la Loire, où nous prenons une douche très appréciée (et rafraichissante), les Monts du Velay, puis ceux de l'Aubrac, avec d'adorables petits villages qui valent tous le détour ! Le but était de contourner l'Ardèche et ses reliefs, mais nous tombons en plein dedans ! C'est sûr, la France n'est pas un pays plat ! Succession de montées et de descentes... Jusque là, tout va très bien, mais les journées de jeudi et vendredi sont physiquement et moralement éprouvantes: 170 km face à un vent qui nous cloue littéralement sur place, nous condamnant à un déprimant 8km/h sur le plat, et nous forçant à pédaler dans les descentes !

Nous avons rejoint Rodez en début d'après-midi, à 513 km d'Anneçy, et profitons d'un peu de repos et d'une bonne douche chaude (la première en une semaine)...

 

Un très grand merci à vous tous pour vos encouragements et votre présence sur notre blog; cela fait chaud au coeur ! Pleins de gros bisous à tous, et à très bientôt pour des nouvelles fraîches !

Publié dans De Annecy à Madrid

Commenter cet article

annie 17/10/2010 11:36


coucou les tortues!
j'adore le diaporama,l'aquarelle, les photos sont magnifiques et vous êtes rayonnants.
continuez de nous faire voyager à votre rythme à nous faire partager votre enthousiasme et votre joie à la découverte.c'est que du bonheur
on vous aime
annie


Faby Bruno Lucas Maël 16/10/2010 12:26


Nous allons vous suivre en espérant que le vent breton vous poussera vers de belles et mémorables aventures. Merci de nous faire partager la découverte de nouveaux horizons. Bon vent les Savoyards.
On vous embrasse – Les Bretons.


Isabelle et Philippe 11/10/2010 21:57


Super pour cette 1ère semaine courageuse, il le faut bien maintenant.. Le soleil de l'Espagne doit approcher, soyons optimistes. Voyager, partir à la découverte du monde a toujours été un reve,
pour moi, il restera reve, que vous puissiez le réaliser est merveilleux. Nous suivrons vos périples, merci pour ce voyage que vous nous faites partager. Bon courage. Bisous à vous deux


guy 11/10/2010 21:36


Eh ben!!! C'est mieux que si on y était. Je veux dire on a le paysage, l'ambiance,et sans effort! C'est chouette. Manque les odeurs, surtout dans la grange. Et bravo pour les débuts d'aquarelle.
Allez muchachos, l'air des Pyrénées n'est plus loin. Guy.


anne 11/10/2010 17:42


Petites et grandes nouvelles qui font chaud au coeur. Tout va bien et les hauts et les bas défilent sans entamer votre détermination. Bravo. Les photos sont belles et l'aquarelle d'Elise encore
plus touchante! n'oubliez pas la boîte mail pour d'autres nouvelles. Que la roue tourne au mieux pour tous les deux et surtout, souvenez-vous combien vous tournez dans nos coeurs. Bisous à tous les
deux. A bientôt. Anne