Petits et grands moments en Thailande

Publié le par Les Globe-Tortues

Un grand bonjour a tous !!!

 

Que le temps passe vite ! Vingt jours d'absence sur le blog ! Et tant et tant de choses a raconter !

Tout d'abord, nous ignorons si les nouvelles sont parvenues en Europe, mais un conflit a eclate entre le Cambodge et la Thailande, a 80 km au nord d'Angkor, alors que nous nous y trouvions. Motif du conflit: les deux pays se disputent un petit bout de jungle sur une frontiere mal definie, mais qui abrite un temple Khmer classe au patrimoine de l'Unesco en 2008... Nous n'avons appris la nouvelle que trois jours apres le debut des combats, et nous etions deja assez loin au sud, sur la route pour gagner la Thailande.

Petite anecdote a ce propos: nous avions emprunte une petite route de campagne pour eviter l'axe principal et passer par des temples quand une grosse averse a eclate. Nous nous sommes donc refugies sous le stand d'un vendeur de legumes extremement sympathique, qui nous fait comprendre par gestes que nous ferions mieux de faire demi-tour, car plus loin, la route n'est plus asphaltee. Forts de notre experience sur les pistes du Chili, nous avons poursuivis notre route. Apres une vingtaine de kms, nous voila entierement embourbes ! Voila ce qu'essayait de nous dire le marchand de legumes : apres les fortes pluies, les routes de terre sont absolument impraticables, la boue epaisse se colle aux pneux, aux semelles, et aux garde-boue. Il nous faudra plus d'une heure pour faire 1 km, avant de renoncer et de suivre les conseils forts avises de tous les locaux. Chemin en sens inverse, donc, trempes et couverts de boue. Une journee perdue ? Pas du tout, surtout si on prend en compte tous les rires que nous avons souleves a notre retour, et les paysages magnifiques traverses !

 

103 0003

 

Le lendemain, sur l'axe principal cette fois, nous rencontrons Kate, Irlandaise de 26 ans, qui, travaillant au Tibet, a decide de partir decouvrir le monde a velo. Elle sera notre camarade de route pendant deux jours, jusqu'a notre entree en Thailande... Kate, si tu nous lit, bonne continuation !

A notre entree en Thailande, donc, nous decouvrons avec surprise que nous ne pouvons obtenir qu'un visa de 15 jours ! Mauvaise surprise... Pour prolonger ce visa, il faut imperativement sortir du pays et re-rentrer, ou alors payer 4000 baths pour 7 jours supplementaires. Nous prenons donc la decision de traverser le pays en direction de la Birmanie ou un poste frontiere est cense etre ouvert. L'avenir nous affirmera le contraire, il est impossible de passer par le col des trois pagodes...

Pas de course contre la montre cependant, la Thailande est un tres beau pays, ses habitants sont en majorite tres accueillants, les temples ont des allures de Walt Disney et le temps est au beau fixe. Nous gagnons la cote et plus exactement une petite plage paradisiaque, Ao Krathin. Imaginez : une eau claire a trente degres, du sable fin, des palmiers pour ombrager notre tente et personne d'autre que nous deux et une bande de singes qui vient nous rendre visite au petit matin. Que demander de plus ? Nous y passons deux jours de repos et de baignade. Puis nous suivons la cote ou s'alternent plages et elevages de crevettes et nous nous retrouvons au beau milieu d'une course cycliste. Au grand dam des coureurs, nous parvenons a suivre leur rythme.

Contourner Bangkok est un peu moins rejouissant mais nous sortons rapidement de la banlieue pour regagner la campagne, ses montagnes et ses rivieres.

 

103 0064

 

Cinq jours avant l'echeance de notre visa, la nouvelle tombe, la frontiere est fermee aux touristes. Il nous faut faire demi-tour pour gagner la frontiere la plus proche, de l'autre cote du pays, Poipet, au Cambodge !!! Encore une fois ce contre-temps nous fera vivre un des moments les plus exceptionnels de notre voyage. Alors que nous cherchons ou planter la tente, nous entrons dans ce qui se revelera etre une ecole (nous pensions trouver un terrain de camping). Aek nous y accueille et nous presente a ses etudiants de musique. Ils sont 11, ages de 13 a 23 ans, sont cense etre en vacances, mais restent a l'ecole pour recevoir des cours d'anglais dispenses par Lan et John. Accueillis a bras ouverts, nous bouleversons le cours pour leur raconter notre voyage. Il est difficile de decrire les emotions que soulevent en nous leur hospitalite alors qu'ils nous invitent a partager leurs repas, leurs prieres et a dormir dans la maison du maitre.

Les adieux du lendemain sont difficiles et charges d'emotion.

 

103 0105

 

Hier, nous avons regle notre probleme de visa en repassant au Cambodge pour cinq minutes !

Un petit virus que nous avons attrape au Vietnam ne nous permet plus d'acceder aux photos d'une des cartes memoire. Nous ne pouvons donc pas publier les photos du Delta du Mekong, ni du Cambodge, ni de nos premiers jours en Thailande. Nous sommes parvenus a publier quelques photos d'Angkor (album nomme au pays des Khmerveilles) et nous publions maintenant une partie des photos de la Thailande. Vous y decouvrirez quelques experiences culinaires memorables ainsi que la preuve en image que nous avons deja parcouru plus de 10 000 Kms ! Il faudra attendre notre retour pour voir les autres photos.

 

Nous en profitons pour saluer tous ceux qui nous suivent et nous lisent avec une pensee particuliere pour ceux dont les examens de fin d'annee se profilent a l'horizon. Bon courage et bonne reussite, les vacances ne sont pas loin !

Publié dans De Hanoi a Bangkok

Commenter cet article

anne 18/05/2011 09:53


Voilà. Pas à pas certains s'éloignent pour passer cols et montagnes et, tour de roue après tour de roue, certains se rapprochent peu à peu après avoir bientôt fait le tour de la terre par toute
voie à disposition. J'ai la sensation d'un grand fil qui relie tout ceci et qui, à une extrémité, voit le départ des uns et à l'autre extrémité voit le point des retour des autres en Europe. Au
milieu, la vie coule et je ne bouge pas: tout tourne. C'est la vie. Et c'est très beau. Je vous embrasse tous.


Nathanael 16/05/2011 22:13


PS expérience culinaire testée et approuvée il y a quelques années !

Pour les curieux,
qui n'ont pas peur aux yeux,
c'est délicieux !
;p


Nathanael 16/05/2011 22:09


Comme toujours plus que présents dans nos coeurs, et présents vous y étiez en ce refuge qui avait déjà des airs de bout du monde... J'ai vécu 15 jours en seulement 2 et aimerais vous envoyer toutes
ces vibrations qui nous unissent et nous réunirons toujours.
Prenez soin de vous.


anne 16/05/2011 11:15


Bravo Elise pour ton intuition et ton instinct du coeur: l'heure à laquelle tu as publié vos pensées et vos souhaits du bout du monde ont juste été celles où se faisaient les premiers pas, graves
mais déterminés, de nos autres oiseaux partis voir de nouveaux horizons derrière bien des cols de montagne. Instants comme tu le dis précieux et porteurs de toute l'énergie future. Par bonheur,
tout le petit monde semblait plus que déterminé quoique sérieux: les chiens ( Island puis Space devant), puis Cindy et Hugo tenant ensemble la bride de l'âne et Gaspard fermant la marche, serein et
volontaire, sans un faux pas ni un arrêt. Ils sont donc partis après un concentré de tous les temps que la nature peut offrir: printemps, été, automne, hiver et printemps, toutes les facettes
durant un seul week-end.
Vous voilà 4 sur les routes de la terre. On vous accompagne avec nos coeurs. Continuez surtout d'être heureux et libres. A bientôt. Anne Ev ( il se peut qu'il y ait une autre Anne sur les blogs
respectifs!).


Elise 15/05/2011 13:05


Petit commentaire pour dire un grand grand bonjour a tous les visiteurs du blog et pour me joindre en pensees au grand depart de Hugo et Cindy... Bon voyage, les 16 pattes !
Petite reponse au commentaire de Cass : un peu gluant, certes, mais vraiment appetissant ! tres bon apero, je te conseille d'essayer ! Pour ce qui est de nos photos de notre petit coin de paradis
priviligie, le plage d'Ao Kratin, en effet, elles ont ete touchees par le virus vietnamiens... Fort dommage ! Il faudra donc patienter ! Mais pour te consoler, nous en avons plein de nouvelles a
publier, et pas des moindres ! Je n'en dis pas plus, surprise surprise ! Bisous, sister, et tous les autres... A bientot ! Elise.