Epopee Andine vers la Caretera Austral

Publié le par Les Globe-Tortues

Nous revoici ! Nous avons mis votre patience a rude épreuve, semble-t-il… mais voilà enfin des nouvelles fraiches, publiées depuis Cochrane, au Chili, sur la célèbre Caretera Austral… Que d’aventures entre temps !

 

De El Calafate, nous avons rejoint El Chaltén, paradis du trekking au pied du Fitz Roy. Le vent, toujours présent, nous a accompgnés tout au long de la route, mais nous a permis de rencontrer Fabían, a l’estancia Santa Margarita, et de vérifier que l’existence du puma n’est nullement une légende ! Ici le dueño paye 200 dollars par puma abattu. Excellente soiree enrichissante et reposante. Le lendemain ce sont 40 kms de ligne droite face au vent pour atteindre le Fitz Roy premier seigneur des Andes qui culmine a 3800m, la tete dans les nuages. Pour repondre a Hugo son ascension est tres difficile et bien trop dangereuse a cette periode de l’annee. Nous nous contenterons donc de le contourner par le bas par une petite piste qui longe une riviere aux eaux translucides. Veritable invitation a la baignade s’il ne faisait pas si froid. Nous gagnons ainsi les rives du lago Del Desierto ou nous attend un premier ferry. Jamais nous n’avons été si secoue en bateau ; deux couloirs de vent se rejoignent au milieu du lac et creent des tornades d’eau. De l’autre cote commence la veritable aventure.

 

Epopee Andine entre lacs et montagnes.

 

Pour quitter l’Argentine et gagner le Chili ou nous attend ce fameux ferry qui ne traverse le lac O’Higgins qu’une fois par semaine, il n’y a ni piste ni route. Seul un sentier escarpe mene au col qui marque la frontiere. Nous faisons la connaissance de Job, cyclotouriste allemand de 20 ans qui est aussi content que nous de trouver de la compagnie : l’ascension sera plus facile a trois. Il faut porter, pousser, tirer les velos dans les ornieres, enlever les sacoches pour traverser des rivieres sur des troncs d’arbres… il nous faudra 4 heures pour triompher du passage qui ne fait pourtant que 10 kms. Le Fitz Roy daigne enfin se decouvrir pour saluer notre depart. Nous sommes soulages d’arriver a l’embarcadere la veille du depart du bateau. Ce dernier arrive a l’heure prevue (10h du matin) mais ne repartira qu’a 20H30 : on annonce des vents a plus de 150km/h dans le goulet montagneux qu’il nous faut traverser. On patiente en buvant un cafe avec l’equipage et en essayant de pecher dans ces eaux parcourues d’icebergs. Arrives a 23h00 sous le neige, dans le noir et a 10 kms de la ville. Alors que nous montons les tentes a la frontale, les carabiñeros viennent nous inviter a boire le cafe ce que nous ne manquons pas de faire le lendemain matin. Nous ne sommes cependant pas au bout de nos peines : nous roulons a present sur la Caretera Austral bien connue des cyclotouristes, mais il pleut des cordes. Il nous reste encore un ferry a prendre, a 100km de la, il part a midi, nous l’atteindrons a 11h59, epuises et trempes apres une veritable course contre la montre. Desormais l’expression « il y’a pas le ferry » fait partie de notre vocabulaire…

 

Repos bien merite, on attend le beau temps pour repartir et visiter Caleta Tortel, petite ville de bois ou l’on circule sur des passerelles de cypres. On s’accorde meme une partie de crepes. Le soleil est de retour, les paysages sont magnifiques, nous longeons le campo de hielo Norte, toujours accompagnes de Job qui apprecie notre compagnie. Lui aussi a pour objectif Lima.

 

Voila pour le bref recit de nos aventures. Notre itineraire present suit la Caretera Austral et nous menera peut-etre sur l’ile de Chiloe, le Chili etant plus accueillant, plus vert et bien moins venteux, bien qu’un peu plus humide que l’Argentine. Nous poursuivons donc notre montee vers le Nord. Pour repondre a Cassandre, il nous est difficile de prevoir un itineraire fixe, il varie au gres des jours, des rencontres et de nos envies…

Publié dans De Ushuaïa à Uyuni

Commenter cet article

Cassou 01/12/2010 10:57


mouhahaha, trop forte notre ptite Mamoune, oublie pas ton arva pour aller arpenter les chemins, pas envie de ressortir la pelle ce soir pour te déneiger^^ et spéciale dédicace à nos globe tortues,
une grosse boule de neige virtuelle en plein dans votre tête pour fêter l'arrivée de l'hiver avec son grand manteau tout blanc, le smile jusqu'aux oreilles, mes moufles pattes de chat aux mains et
ravie comme une gamine depuis que j'ai ouvert mes volets sur le monde ce matin ;P voulais juste partager cette petite joie du quotidien avec vous, mes Loulous préférés de l'autre bout du monde...
ENJOY, LIFE IS JUST SO BEAUTIFUL :)))


anne 01/12/2010 10:35


coucou! Nous aussi nous avons des aventures dans le creux de nos montagnes et de nos jardins! Ai pelleté 2h ( de 7 h à 9 h du matin) de la neige immaculée pour dégager ma voiture jusqu'à la route
et aller vaillamment au travail pour, au moment où j'annonçais mon retard, m'entendre dire que la préfecture avait décrété jour de " repos" pour tous! Bon: mode pause, thé et grosses chaussures de
marche pour arpenter nos chemins méconnaissables sous au moins 60 à 70 cm de neige fraîche au bord du lac. Vous vous doutez de la beauté ! merci la météo! parfois il y a des bénédictions qui nous
tombent du ciel et nous auréolent la tête. ( le seul problème étant que la neige n'étant pas du tout sur le mode pause, bien au contraire, il va falloir que je recommence demain!) A chacun donc son
petit matin! Y en a qui cueillent des fleurs... et d'autres qui recueillent des étoiles immaculées...Le principal n'est-il pas le regard que l'on porte sur les choses qui leur donne beauté et
poésie, amour et gratitude? A vous lire et voir vos merveilleux sourires, il est plus que certain que vous faîtes de votre quotidien cet adage qui vaut de l'or. Je retourne donc à mes étoiles
tandis que vous pédalez près des fleurs! Et je vous embrasse tous sur les chemins de votre monde. Anne


Cassou 29/11/2010 18:29


C'est sûr, Papa a trop raison, bande de planqués^^ juste envie de dire, j'adore, je kiffe, suis fan, j'hallucine, trop beau, magique, ça fait rêver, vous êtes mes héros!!!!! bon ok j'avoue ça fait
un peu beaucoup et vous allez finir par douter de ma sincérité alors j'arrête la liste pour conserver ma crédibilité, mais n'empêche mes loulous, du fond du coeur BRAVOOOOO, vous faites vraiment
rêver :))) vous l'entendez pas mais là j'applaudis vraiment à deux mains et même à deux pieds devant vos exploits quotidiens, y a des photos où derrière l'écran on voudrait vous crier des
encouragements, ou venir vous pousser un peu, parce qu'encore une fois, ça a pas l'air de faire rire les patates à la cave, vindieu c'te aventure, vindieu c'te équipe!!!!!
et yep, welcome on board Job, ma Lilise te voilà vraiment bien accompagnée, entre ton "Lucky Luke" version cyclotouriste et un "cousin germain" qui a l'air au moins aussi fou que vous ;D
énormément d'émotions en regardant vos photos, ma Lilise t'es toute belle, ton sourire en dit encore une fois plus que tous les récits.... et j'aime, j'aime, j'aime la spéciale dédicace, thanks
little sista', moi aussi suis touchée, vraiment touchée...
toutes mes pensées volent vers vous (avec le vent que vous affrontez depuis le début, z'auront aucun mal à vous trouver, me fais pas de souci^^), miss you a lot, pis surtout suis trop fière de vous
mes Loulous
take care and be happy (y a pas le ferry, au top, élue devise du mois pour le coup!!!)


anne 28/11/2010 17:47


Avé les loulous ! " avé " pour le "avez" que Guy, dans sa précipitation, a oublié!...Que d'aventures les amis, et vous n'êtes sans doute pas au bout de vos peines...et de vos joies. Merci pour vos
merveilleux sourires de ce lieu où vous continuez d'avoir la tête en bas. Dommage pour les pumas dépouillés (puisque vous continuez la saga du puma) et bienvenue à Job sur le site. Bisous à tous
d'un autre bout du monde qui entre dans un hiver précoce mais parfois enchanteur.
Ici aussi, les sourires vous accompagnent( pour les moments " grrrrr" sur les routes caillouteuses). A bientôt de se "reparler". Anne


guy 28/11/2010 16:25


Eh youpieeeee !!!!! On n'y croyait plus. des nouvelles fraîches, comme le temps d'ici. C'est super de vous lire, et toujours avec cette même passionata. Génial. Double emploi avec Georges Pernoux
qui semble avoir envoyé ses sbires sur vos traces, et le gros chiens dégueulasse, et la partie de scrabble…çà, c'est pour les initiés!! Même sans nouvelle, on se réjouis tous les jours en imaginant
votre périple: lever à 10 hre du mat, les croissants chauds,les tongues avant de sauter dans le jaccuzi, un petit massage thaïlandais en écoutant Bob Marley, un tit punch etc… bande de planqués.
Mais vous avez bien de la chance de vivre votre rêve, et de nous le faire partager.Petite pensée du jour: "Les choses les plus importantes de notre vie ne sont pas extraordinaires ou grandioses. Ce
sont les moments où nous nous sentons touchés l'un par l'autre" (Jack Kornfield) Et là, oui, vraiment, vous nous touchés! Guy.